fond billetterie.jpg

2021

Programmation

HORAIRES_FESTIVAL.jpg
AFFICHE ROCK EN STOCK 2021 web.jpg

BOULEVARD DES AIRS

Après des centaines de concerts en France et dans le monde, plusieurs disques d'or et de platine, trois nominations aux Victoires de la Musique, des millions de vues sur Youtube, Boulevard des Airs est actuellement en tournée des zéniths et des festivals pour défendre sur scène son dernier album, porté par des titres phares tels que «Je me dis que toi aussi», élue chanson de l’année aux Victoires de la musique, ou «Allez reste», titre francophone le plus diffusé en radio en 2019.

https://www.facebook.com/boulevarddesairs/

Samedi 7 août - 21h

DELUXE

De leur album Stachelight (Janvier 2016) à Boys & Girl (Juin 2019) et Boys & Girl Suite et Fin (Mars 2020), les six amis Kilo, Kaya, Pietre, Soubri, Pépé et Liliboy ont réalisés plus de 500 dates en France et dans le monde (Italie, Suisse, Belgique, Allemagne, Royaume- Uni, Chine, USA, Australie…). Profitant du confinement pour rejouer ses classiques, Deluxe sortait en Juillet 2020 un nouvel album « En Confinement ». Sur scène, des costumes encore plus déjantés, colorés et brillant, à l’intérieur d’une scénographie totalement revisitée, qui laissera encore plus de place à leur explosivité et leur dynamisme communicatif. Sans oublier leur emblématique moustache qui sera encore une fois mise à l’honneur. Deluxe nous a ainsi préparé, une performance musicale et visuelle encore plus folle, alors « si ça t’a plu, reviens moustachu »
https://www.facebook.com/Deluxemoustache/

Samedi 7 août - 23h

GEORGIO

Talentueux rappeur francilien en pleine ascension, Georgio a mis à profit la pause imposée par la crise sanitaire pour fignoler son album « Sacré » qui sortira le 7 mai. Après trois albums et une absence discographique de près de 3 ans, le jeune MC du 18è arrondissement de Paris nous sort un nouvel album Sacré. Nourri de plages d’introspection et de rituels d’écriture, comme de voyages et de rencontres qui forment pour lui la matière même du sacré « je sais que j’irai le défendre sur scène ce disque, je l’aime trop, il le mérite ! » .

 

En affichant ses multiples influences et sa singularité, Georgio brouille les pistes et nous embarque à nouveau dans son univers.

Dimanche 8 août  - 22h30

BALTHAZAR

Gracieux. Élégant. Sexy. Le nouveau style de Balthazar leur va à ravir. Dans la foulée de Fever arrive Sand, un disque aux nouvelles directions audacieuses, qui renforce le statut du groupe belge de rois d’une pop alternative, soulful, qu’ils maitrisent à la perfection.

 Écrit en grand partie en tournée mondiale pour Fever tout au long de 2019, Sand sonne tout aussi frais et énergique qu'en 2010, lorsque leur 1er album Applause séduisait les critiques et le public. 

Et pour ce 5ème album, leur maîtrise magistrale de la mélodie et du rythme est pleinement exposée - Sand étant unique dans la façon dont il mêle la pop à d’élégants sons électroniques et des grooves sophistiqués.

Balthazar ne se répète jamais, et ayant excellé dans de nombreux styles et genres, Sand confirme leur talent de compositeurs et leur héritage en tant qu'innovateurs intrépides et créatifs agités. C’est aussi un disque imprégné d’un sens particulier de l’équilibre et de la grâce, et inspiré par la joie que leur procurent les concerts.

Dimanche 8 août - 20h45

MEUTE

Lorsque résonne la basse et qu'explosent les confettis, il n'y a plus de doute: MEUTE est un groupe à part. Le «Techno Marching Band» crée un tout nouveau genre en mélangeant la musique de fanfare à de la techno hypnotique.

MEUTE libère ainsi la musique électronique du modèle classique de la console DJ.
En effet, ce groupe casse les codes en provoquant une véritable interaction avec le public qui ne pourra rien faire d’autre que de taper du pied. Cet ensemble de cuivres et percussions révolutionne la musique techno tout en la ramenant finalement à ses racines.

En peu de temps, les onze musiciens dans leurs emblématiques vestes rouges ont pris une place de premier plan sur les plus grands festivals en Europe, auxquels s'ajoutent des concerts complets et un gros succès des vidéos virales qui affichent des millions de vues!
Et voilà, ils répandent ainsi une «extase techno» à travers le continent.

Dimanche 8 août - 0h15

JOSEPH CHEDID

Après un premier album intitulé « Maison Rock » et un disque en famille sobrement baptisé « Louis, Matthieu, Joseph et Anna Chedid », celui que l’on connait également sous le nom de Selim revient avec un nouveau projet sous son propre nom. Joseph a trouvé sa voie, s’affirme et prend une toute nouvelle direction. En 2019, Il nous dévoile son opus sobrement intitulé « Source », tour à tour expérimental, électrique, poétique, touchant et onirique : un disque intense, à son image. Il travaille actuellement sur son nouvel album dont la sortie est prévue courant 2022. Sur scène, Joseph Chedid délivre en solo ou en groupe, un set électrisant oscillant entre force et fragilité où énergie et solo de guitares sont légions. LIENS UTILES Clip « Bande originale » : https://www.youtube.com/watch?v=6lCegJ2zNxM Teaser live « Guérir » : https://bit.ly/2NviPdU Site officiel : https://www.josephchedid.com Facebook: https://www.facebook.com/josephchedidsongs/

Samedi 7 août - 19h30

POUPIE

Poupie est une pile électrique. Cela se ressent dans sa façon d’être, et dans sa musique. A 21 ans, la chanteuse sort son premier EP, intitulé Poupie, qui dévoile toute l’énergie et la singularité d’une artiste en construction permanente. Et qui dit construction dit naturel qui revient sans cesse au galop. Sur les sept titres qui composent ce nouveau projet, elle explore ses idées trap, reggae et pop dans un délire dont elle seule pouvait être l’auteure. Il y a toujours un mot, une expression qui nous rappelle qui on écoute. Au détour d’une phrase ou d’un couplet, Poupie est constamment là, ne copiant personne.  Son excentricité apparente cache en fait une personnalité terre-à-terre, qui sait précisément où elle veut aller musicalement. Ceux qui ont travaillé avec elle le savent très bien. High P, Le Side, Todiefor… Pour réaliser cet EP, elle s’est entourée de producteurs ancrés dans leur époque, reconnus pour être de ceux qui façonnent les sonorités actuelles. Poupie marque les esprits telle qu’elle est. Pas besoin de mentir ou d’en faire trop. Musicienne également, pouvant alterner sans sourciller une production autotunée avec un morceau où elle s’accompagne au piano ou à la guitare, elle a un nombre de cordes déroutant à son arc. Tant mieux. Son nouveau projet est la preuve que si l’intuition et le talent sont là, tout le reste est secondaire.

Dimanche 8 août - 19h15

SILLY BOY BLUE

La chanson Silly Boy Blue a été enregistrée en mai 68 par un jeune chanteur inconnu : David Bowie. Ana Benabdelkarim partage avec lui ce goût du risque, cette prise de liberté avec les conventions. Cette mélancolie joyeuse résonne encore très fort dans les rêves de la jeune chanteuse, compositrice, multi-instrumentiste et productrice déjà repérée au sein des Nantais Pégase. En solo, Silly Boy Blue offrait clés en mains dès son premier EP, le plantureux But You Will, un univers personnel et affirmé. Emmêlant sensuellement, langoureusement instruments acoustiques et diableries électroniques, elle se montre plus à l'aise dans un humble maximalisme que dans un minimalisme qui ne saurait contenir ses désirs de fugues, d'outre-pop. Ce qui frappe dans ses chansons : leur méticulosité, leur musicalité, et la mélancolie en special guest. Mêlant voix envoûtante et rythmiques aériennes, le single « Hi it’s me again », prémices d’un nouveau projet à paraitre, est une invitation à plonger dans son univers pop teinté de romantisme noir.

Samedi 7 août - 18h00

MOKADO

Attention, pop élégante et inventive : le discret Okala et sa voix haut perchée façonnent de petits joyaux luxuriants, où les années 90 de Air côtoient les spectres de Michel Legrand et François de Roubaix. Une science des mélodies hors du temps, empruntant leurs synthés aux années psyché et leurs ambiances aux grandes heures de l’electronica, de quoi offrir à l’Amiénois un écrin sophistiqué à ses ritournelles en anglais. Classy !

Samedi 7 août - 1h

OKALA

Inspiré par les carnets de voyage de son arrière-grand-père, Mokado donne vie aux personnages qui peuplent leurs pages, imaginant leurs aventures et leurs émotions. 

 

Quelque part entre la techno de Daniel Avery et la musique minimaliste de Max Richter, Mokado fait ainsi jaillir ces fantômes du passé dans un ballet nocturne envoutant, où marimba acoustique et claviers électroniques se répondent à l’unisson.

Dimanche 8 août  - 18h

ATLAS KARMA

C’est de l’Urban Electro Pop, sauvage, incandescente.

Teinté de Hip Hop , voire Rock, le trio lie ces univers pour aboutir à une musique surprenante et unique.

Cette formation Lilloise enflamme de nombreux festivals et évènements depuis 2015 (Tour Eiffel,1ère partie de Pony Pony Run Run, ect…) et a su développer une relation forte avec son public, que ce soit par des concerts d’une rare intensité, ou au travers de sa présence active sur les réseaux sociaux.

ATLAS KARMA prévoit de sortir en ce début d’année 2020 son premier album qui fait suite à l’EP “ Monsters Are Real ’’.

Un live original, un son frais, une image léchée, ATLAS KARMA stimule vos sens, s’immisce en vous pour une expérience ultime !!!

Samedi 7 août  - 17h

W-ROU

W.Rou, famille, rappeurs, beat maker, sauce soja sucrée.

On présente ainsi ce trio, condensateur d’idées plus ou moins bonnes.

Nyx Copperday à la tâche compliquée d’appuyer sur «play» .

BUDLR essaiera de rapper sur les temps.

Et enfin , DAMON tentera de ne pas insulter votre famille.

Bref, 3 roues pour un carrosse pas très stable qu’est W.Rou

Malgré leurs défauts, ils mettront au devant un live fait pour vous plaire sur des sons

que vous retrouverez dans leur records peaufinés sur Youtube et Spotify.

Dimanche 8 août - 17h

VICTOR MARC

Multi-instrumentiste et autodidacte.

Victor Marc est un artiste complet proposant une musique indie-pop surprenante et riche.

Inspirée par les sons percutants de la musique urbaine et l'effervescence du rock old-school, on entend dans sa musique l’écho d’une spring-reverb nonchalante, la chaleur des soirées d’été, et surtout sa voix aérienne, joueuse et colorée. Ayant recours à différents instruments au moyen d’un looper, le set live oscille habilement entre des hits dansants et des mélodies planantes.

Ce one man-band nous emmène dans un voyage à travers son univers empli de paradoxes, unissant l’ivresse et la fièvre dans un joyeux mélange méditatif de pop explosive et de sonorités vintage.

Samedi 7 août - 16h

GASOLINE

Nouveau projet du trublion Thomas Baignères (LeSpark, Les Darlings) et du photographe Théo Gosselin, Gasoline cultive son goût pour le riff lourd et le rock de la belle époque, 60’s et 70’s en tête. Jim Morrison dans la voix et dans la chevelure, Gasoline pourrait bien tracer sa route avec d’autres morceaux du calibre de « Standing On Fire ».

Dimanche 8 août - 16h