GASPARD ROYANT

GASPARD ROYANT

Après avoir posé les bases d’un rock’n’roll vintage et élégant, le french crooner enclenche la seconde avec un album aux sonorités Northern Soul et Edwyn Collins aux manettes. Vroooom !

Pont jeté entre l’ère des Kinks et celle des Smiths, Gaspard Royant est donc un anachronisme ambulant. Il serait réducteur de ne le voir qu’en amateur éclairé des années 1960 même s’il se dégage de lui un certain dandysme propre à cette époque. Ni taxidermiste encore moins gardien de cimetière, dans l’une de ses premières compositions, "Marty McFly", il chantait haut et fort son admiration pour le héros de la trilogie Retour Vers Le Futur. Et s’il tire quelques enseignements du passé,Gaspard royand c’est pour mieux les conjuguer avec une énergie ultra contemporaine. Un peu comme son look, qui pourrait dans un premier temps faire penser aux pages glacées de Salut Les Copains, mais ce serait oublier que les Suédois de TheHives s’en sont également emparé.

Et puisque le rock est intemporel, désolé, ces quatre lettres-là sont encore celles qui résument le mieux la chose, Gaspard Royant puise dans cette musique un dynamisme vital et communicatif. Un mélange de saveurs éternelles qui procure joie et envie de danser (de transpirer aussi).

Actif depuis quelques années, il n’est ni un nouveau venu ni un produit de dernière minute. L’homme a fait ses classes (et ses preuves), à la manière d’un Elvis période Sun. Il a déjà sorti plusieurs 45 tours sur son propre label, également tourné plusieurs clips et bien évidemment écumé de nombreuses salles partout en Europe. C’est d’ailleurs grâce à ces convaincants premiers pas, la force des compositions et les telluriques prestations, qu’une major lui offre aujourd’hui la possibilité de passer à la vitesse supérieure. Les joyaux sont rares à l’époque de la globalisation mondiale, il ne faut pas les laisser s’échapper.

Gaspard Royant - EUROPE (official video)